Selon la PFA, l’association de footballeurs professionnels anglais, une vingtaine de joueurs ont été abusés sexuellement durant leur enfance. De nouvelles victimes pourraient bien venir s’ajouter, selon Gordon Taylor, le président de l’association.

L’Association de football a intensifié son examen concernant les agressions sexuelles commises sur des mineurs, après que plus d’une vingtaine d’anciens joueurs aient révélé en avoir été victime. Des allégations qui mettent ainsi en cause jusqu’à 7 clubs de football dans cette même affaire. 

 

L’ampleur de la polémique augmente de jour en jour, puisque l’ancien joueur de Crewe, Andy Woodward, a renoncé à son anonymat pour témoigner de l’abus sexuel dont il a été victime, de la main même de son entraîneur, Barry Bennell. Il n’était alors qu’une victime parmi d’autres…  

 

Dimanche, la FA (fédération de football anglaise) a confié à Kate Gallafent, chef de la direction indépendante, la supervision de son examen interne, en lui demandant d’évaluer «quels renseignements la FA connaissait aux moments pertinents, quels clubs étaient au courant et quelles mesures avaient été prises ou auraient dû être prises».

 

Ses recommandations seront prises en considération et la FA acceptera également une enquête complète et approfondie. Dans le même temps, Gordon Taylor, président et chef de la direction de l'Association des footballeurs professionnels, apparaissait sur le programme Sportsweek de la BBC Radio Five Live, où il faisait le point sur les dernières allégations portées, déclarant : "Au moment où je vous parle, parmi ceux qui sont devenus des apprentis et des joueurs seniors, plus de 20 joueurs se sont présentés", suggérant ainsi qu'il pourrait y avoir encore plus de victimes dans les rangs des footballeurs amateurs.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !