Décrite comme bipolaire et dépressive par le père de ses enfants, la mère des deux fillettes retrouvées mortes à Limonest (Rhône) s'est expliquée de manière confuse devant les enquêteurs. 

D'après Le Parisien, le père des deux petites filles de 3 et 5 ans découvertes mortes ce dimanche dans un logement de fonction de la caserne de Limonest, dans le Rhône, pense que son ex-compagne est à l'origine de leur mort. « Je ne crois pas à un accident. Je pense que Djamila est à l’origine de la mort des enfants », voilà ce qu'aurait déclaré aux enquêteurs Romain B., sous-officier de gendarmerie.

La thèse de l'infanticide est désormais privilégiée dans cette enquête, qui vise Djamila E., une vendeuse de cosmétiques de 38 ans, mise en examen et écrouée pour "assassinats" à la suite de 48 heures de garde à vue.

« Lors de ses sept auditions, d’abord à l’unité psychiatrique où elle avait été admise, puis dans les locaux de la section de recherches de Lyon, la mère des enfants a livré des explications évolutives et contradictoires », rapporte une source proche de l'enquête au Parisien. 

Selon les enquêteurs, la mère des deux fillettes aurait agi par vengeance, car elle n'aurait pas supporté sa séparation avec Romain B., qui n'était pas présent au moment des faits. D'après les résultats de la première autopsie, du sang a été décelé dans les poumons des deux soeurs. Les hypothèses d'une asphyxie et d'une intoxication sont privilégiées, dans l'attente d'expertises plus poussées. 

Le frère et la belle-soeur de Djamila E. ont également de forts soupçons à son encontre. Le dimanche matin, alors qu'ils rendaient visite de façon inopinée à la mère des fillettes, celle-ci a mis du temps à leur ouvrir la pore, puis une fois à l'intérieur de l'appartement, ils ont été frappés par une forte odeur pestilentielle.  « Elle prétend alors que ses filles sont malades d’une gastro-entérite », rapporte une source proche de l'enquête. En fin de journée, puis dans la nuit, les deux soeurs décèdent au domicile familial. 

« Au vu de ce qu’il savait des difficultés du couple, le frère de Djamila émet l’hypothèse selon laquelle elle a commis l’irréparable et comptait ensuite se donner la mort, mais que sa visite a chamboulé le programme », explique cette même source. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !