L'homme d'affaires assigne en justice la société de chauffeurs privés concernant une faille informatique, qui serait à l'origine de son divorce. Le plaignant demande réparation.

Un habitant de la côte d'Azur accuse l'application de transports d'avoir rendu possible le suivi de ses allées et venus à cause d'une faille technique, qui aurait ainsi éveillé des soupçons d'infidélité chez sa femme.

Selon une information du Figaro, le plaignant qui a assigné Uber devant le tribunal de grande instance de Grasse, demanderait ainsi 45 millions d'euros de réparation à l'entreprise américaine. La première audience est prévue le mois prochain.

C'est l'entrepreneur azuréen qui a lui-même participé à son infortune en empruntant l'iPhone de son épouse pour commander un Uber avec son propre compte. Par la suite, il semblerait que même déconnecté, le smartphone aurait continué à recevoir des notifications liées au compte Uber de l'homme d'affaires infidèle. Sa femme a donc pu lire le détails précis de ses commandes, à savoir le nom du chauffeur, sa plaque d'immatriculation ou encore l'heure d'arrivée.

Une faille que sont arrivés à reproduire les journalistes du Figaro et qui concernerait uniquement les versions iOS antérieures à la mise à jour du 15 décembre. Un bug d'ailleurs déjà signalé par des utilisateurs sur Twitter.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !