En début de semaine, le père du petit Chance a été condamné à 45 ans de prison pour avoir tué son garçonnet âgé de neuf semaines en Floride.

C'est une histoire horrible. Celle d'un petit garçon prénommé Chance, mort étouffé par son propre père alors qu'il n'était âgé que de neuf semaines. En début de semaine, Joseph Walsh, 36 ans, a été condamné à 45 ans de prison pour le meurtre du nourrisson. Ce drame, survenu en 2015, avait choqué l'opinion publique et pour cause. Le corps du bébé avait été retrouvé dans une forêt à quelques kilomètres du domicile familial de North Port, en Floride.

Quelques jours avant cette macabre découverte, les parents du petit Chance avait été arrêtés en Caroline du Sud tandis qu'ils tentaient de fuir. Extradés vers la Floride, ils avaient rapidement fait office de suspects principaux après la découverte de traces de sang sur les murs de leur domicile. 

Les parents changent leur version des faits à plusieurs reprises

Kristen Bury et Joseph Walsh ont fourni à de nombreuses reprises des explications différentes, expliquant dans un premier temps que leur enfant était mort dans un accident de voiture, pour finalement raconter qu'ils l'avaient confié à une femme en Georgie et qu'il se portait très bien. 

En réalité, le petit Chance est mort le 16 septembre 2015 à leur domicile, tué par son propre père. La mère a expliqué aux enquêteurs avoir eu une violente dispute avec son compagnon le jour du drame. L'autopsie révélera par la suite que le nourrisson est décédé étouffé par une lingette enfoncée dans sa bouche.

Après son décès, le corps du bébé a était placé dans son berceau comme si de rien n'était et il y est resté jusqu'à ce que l'odeur due à la décomposition du petit corps devienne trop insupportable. Le père aurait alors caché le nourrisson dans plusieurs sacs à ordures avant de le dissimuler dans un placard de la chambre... 

Finalement, le 25 septembre les parents décident d'enterrer Chance dans la forêt non loin de leur maison et de prendre la fuite en Caroline du Sud, dans le but de commencer « une nouvelle vie ailleurs ».

C'est la grand-mère de l'enfant qui, n'ayant plus de nouvelles de celui-ci depuis plusieurs semaines, avait décidé d'alerter les autorités. Kristen Bury, 33 ans, a été condamnée pour sa part à 25 ans de prison après avoir accepté de témoigner contre son compagnon, qui lui, passera les 45 prochaines années derrière les barreaux.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !