En Californie (Etats Unis), une nouvelle "maison de l'horreur", comme les Américains les appellent, vient d'être découverte. À l'intérieur, 10 enfants vivaient dans des conditions déplorables. 

Les enfants étaient âgés de 4 mois à 12 ans. Depuis plusieurs années, les enfants étaient torturés et vivaient dans des conditions inimaginables.... Les parents se défendent de toute violence faite à leurs enfants. On se souvient au début d'année, lorsque les treize enfants de la famille Turpin avaient été retrouvés chez eux enfermés et affamés par leurs parents. Cette fois-ci, ceux sont dix enfants qui vivaient au milieu des poubelles et des excréments humains. 

Les enfants ont été découverts lorsque la police a ramené le fils aîné au domicile de ses parents, après que ce dernier ait été signalé comme disparu par ses parents. Lorsque les policiers sont entrés dans la maison, un joli pavillon de banlieue, où rien ne semblait annoncer ce qu'il se passait en réalité, ils ont découverts les épouvantables conditions dans lesquels vivaient les enfants : les sols étaient jonchés d’urine, d’excréments, de nourritures avariées ou encore de déchets en tous genres. ABC News a notamment dévoilé que la salle de bain était recouverte de fientes d'oiseaux.

"Je ne suis pas un tortionnaire" 

Les parents Jonathan Allen, 29 ans, et Ina Rogers, 31 ans, ont été arrêtés par la police américaine et sont désormais accusés de torture, d’abus et de maltraitance sur enfants. En plus des témoignages des policiers, les témoignages des enfants sont tout aussi terrifiants. Les petits auraient été torturés, brûlés et certains ont même été blessés par des tirs de carabine à air comprimé. Certains subissaient même des tortures depuis plusieurs années. Des voisins ont déclaré ne jamais avoir vu les enfants, car ces derniers étaient scolarisés à domicile.

La mère, dont elle a assuré que huit des dix enfants étaient les enfants biologiques de Jonathan Allen, qui a depuis était libérée sous caution, a déclaré que toutes ces accusations dont elle est victime sont "complètement ridicules" et qu'elle "s'efforce de devenir un bon parent pour ses enfants". Le père, lui, est incarcéré depuis le 11 mai dernier et a déclaré à la station de télévision KRCA : « Je ne suis pas un animal, je ne suis pas un tortionnaire, je ne suis pas un monstre ». Selon lui, les enfants n’avaient « aucune marque sur eux » lorsqu’ils ont été retirés du domicile familial. Ils auraient été manipulés et auraient subi un « lavage de cerveau ». Celui qui s'est qualifié comme "religieux" et comme "un Indiana Jones de la spiritualité", se dit le "parent le plus aimant que je puisse être". 

La police américaine a bien évidemment ouvert une enquête, et les policiers tentent de résoudre cette sordide affaire.

Reportage sur l'affaire par CBC News :

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !