La cour d'assises des mineurs des Hauts-de-Seine a acquitté vendredi sept hommes de 15 à 20 ans suspectés d'avoir violé une jeune fille de 14 ans. Une décision qui crée la polémique.

Des Femen jusqu'à l'actrice Patricia Arquette. Toutes se sont soulevées contre la décision de la cour d'assises des mineurs des Hauts-de-Seine.

Vendredi dernier, les juges ont acquitté sept hommes, âgés entre 15 et 20 ans. Ils étaient pourtant jugés pour le viol collectif d'une adolescente de 14 ans, en septembre 2011. Les faits avaient eu lieu dans l'appartement de la jeune fille à Antony. 

Au coeur du procès, le "consentement et l’intention qu’avaient les accusés, ou non, de violer la jeune femme", explique un avocat présent au procès au journal le Parisien. Selon les jeunes hommes (pour la plupart mineurs au moment des faits), la jeune femme, qui avait une réputation de "fille facile" était d'accord pour avoir ces relations. 

Une justification qui a fait bondir de nombreux internautes. La psychiatre Muriel Salmona a dénoncé un "verdict scandaleux" dans un message posté sur son blog. Elle explique qu'il s'agit d'un "crime extrêmement  traumatisant qui entraîne chez la victime une sidération qui la paralyse, un stress extrême et une dissociation traumatique de sauvegarde avec une anesthésie émotionnelle qui la met dans l’incapacité de se défendre et de réagir, à la merci des agresseurs et sous leur emprise". La psychiatre souligne également que le comportement de la jeune femme s'expliquerait également par le fait qu'elle avait déjà été violée par son père à l'âge de 12 ans.

Les Femen ont réagi via un tweet dénonçant le "permis de violer". "Avec cet acquittement, la justice renvoie à la jeune fille qu’elle n’a aucun droit", écrit l'association féministe. Une pétition a été lancée pour demander au parquet de faire appel de la décision. Plus de 15.000 personnes l'ont déjà signée.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !