En 2015, huit attaques de requins blancs ont été recensées au large des côtes africaines. Une start-up a développé un drone capable de repérer les squales, afin de prévenir de leur arrivée.

Les touristes pourront profiter des joies de la baignade au Cap, en Afrique du Sud, sans avoir à se soucier de la présence éventuelle de requins. WeFix, une entreprise sud-africaine spécialisée dans la réparation de smartphones, vient de concevoir en partenariat avec l'organisation Shark-Spotters, un système capable de repérer les squales, comme le rapporte Quartz Africa.

Les équipes de Shark-Spotters se sont ainsi vu confier ces drones d'un nouveau genre, et formées à s'en servir pour détecter la présence des requins aux abords des zones de baignade, sur les plages de Muizemberg et Fish Hoek.

Nulle chance de se tromper avec ce dispositif, comme le rapporte Axel Fourie, PDG de WeFix : « Avant, un requin de cuivre, qui n’est pas dangereux, pouvait être déclaré comme requin blanc. Ce n’est plus le cas avec le nouveau dispositif ».

Un système bien utile, notamment en été où les touristes affluent vers les plages d'Afrique du Sud. Selon le International Shark Attack File, 249 attaques de requins ont eu lieu dans le monde, depuis 1905. En 2015, on en recense huit en Afrique du Sud, contre 18 en Australie. Des scènes terrifiantes, comme celle de juillet 2015 où Mick Fanning, surfeur australien, a échappé de peu à l'attaque d'un requin blanc.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !