Alors que les autorités religieuses, offusquées, ont dénoncé un incident "embarrassant et grave", Marisa Papen, mannequin belge, assume sa pose.

Marisa Papen, 26 ans, a pris la pose de manière lascive, nue, allongée sur une chaise en plastique blanche avec en arrière-plan le mur des Lamentations. Une photo prise depuis la terrasse où elle se trouvait, qui offrait une vue plongeante sur ce lieu sacré. 

La photo, actuellement exposée en Belgique, a également été mise en ligne sur le site de la mannequin, dans un post intitulé "Le Mur de la Honte". Un post qui se trouve aussi sur la page Facebook de Marisa Papen, dans une version censurée. 

Pour Shmuel Rabinowitz, le rabbin responsable du mur des Lamentations, il s'agit d'un incident "embarrassant, grave et attristant, qui porte atteinte à la sainteté du lieu et aux sentiments de ceux qui le visitent". 

La mannequin a répondu à la polémique en postant une seconde photo d'elle entièrement nue, avec cette fois-ci en arrière plan le Dôme du Rocher. "Je suis perplexe face aux gens qui croient qu'un Dieu qui a créé nos corps (oui, y compris les seins et nos parties intimes) puissent ensuite penser que la peau nue est une offense? Donc expliquez-moi. Dieu nous a créé et ensuite il a décidé que nos corps étaient offensants ou mauvais? S'il vous plait, faites l'effort de sortir des sentiers battus, ou plutôt, devrais-je dire, du livre", a-t-elle écrit. 

En 2017, une pose similaire devant le temple de Karnak avait valu à la jeune femme d'être détenue pendant 24 heures en Égypte. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !