C'était un film vendu comme l'un des meilleurs de l'année selon Luc Besson, mais il n'a pas connu le succès escompté. La société Europacorp va devoir faire attention à ses budgets pour ses prochains films.

Valérian, la cité des mille planètes.

Attendue comme l'un des grands succès de la décennie, l'adaptation cinématographique de la BD de Pierre Christin n'a pas comblé les attentes de sa société de production. 

Avec un budget de 197 millions d'euros, le film n'en a rapporté "que" 191 millions, sans compter le coût de promotion. Ainsi, ce sont des pertes estimées à 115 millions d'euros qui vont plomber les finances d'Europacorp, la société de Luc Besson. 

Son PDG, Marc Shmuger, pense que le film va suivre la même voie qu'un autre film de Luc Besson: Le cinquième élément. Ce film avait reçu un accueil mitigé en salles, mais avait connu un succès éclatant lors de ses diffusions à la télévision. 

Un budget revu à la baisse

Suite à ces constatations, la société de production de Luc Besson va devoir resserrer les budgets de ses films. Alors que huit à douze longs métrages sont actuellement produits chaque année par Europacorp, ce seront seulement quatre à cinq films qui se retrouveront en production l'année prochaine. L'entreprise va se recentrer sur les thrillers et les films de science-fiction comme Lucy 2 ou Taken pour essayer de combler le trou de plus de 100 millions d'euros dans leurs dépenses.

Les budgets des prochains longs métrages seront réduits entre 21 et 30 millions d'euros, aux antipodes du budget de Valérian. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !