Le 18 mai dernier, on apprenait que Luc Besson était accusé par une actrice de viol. Selon Le Parisien et Le Point, les analyses toxicologiques menées sur la jeune femme pourraient bien blanchir le réalisateur. 

Le 18 mai dernier, nos confrères d'Europe 1 dévoilaient qu'une jeune femme de 27 ans, comédienne de profession, venait tout juste de porter plainte contre Luc Besson pour viol. Dans sa plainte, la jeune femme affirme s'être sentie mal après avoir bu une tasse de thé dans la chambre d'hôtel de Luc Besson, où ce dernier l'aurait violé en profitant de son état de faiblesse.

Les analyses toxicologiques négatives

Des analyses toxicologiques ont donc été demandées dans le cadre de l'enquête et d'après Le Point et Le Parisien, celles-ci se sont révélées négatives. Elles pourraient donc remettre en cause le témoignage de la plaignante, qui affirme avoir été droguée à son insu. Les prélèvements sanguins et de cheveux, réalisés pour "déceler toute trace de substance illicite", n'ont pas permis de mettre en évidence l'utilisation d'une quelconque drogue. 

Les investigations se poursuivent. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !