L'ancien candidat de The Voice, actuellement en vacances en Grèce avec son mari, a décidé de pousser un coup de gueule contre Twitter. Harcelé quotidiennement par un internaute, le chanteur accuse le réseau social de ne rien faire en matière de cyber-protection. 

Alors qu'il passe d'agréables vacances en Grèce avec son époux, pour célébrer leurs deux ans de mariage, le chanteur Olympe a tenu à laisser éclater sa colère sur Twitter. Un coup de gueule plutôt inattendu, dans lequel l'ex-candidat de The Voice révèle être la victime d'un cyberharceleur. Une situation tellement pesante pour lui, qu'il a décidé de porter l'affaire en justice.

Le 7 juillet, Olympe a ainsi posté un message sur son compte Twitter, dans lequel il mentionne les comptes officiels de la gendarmerie et de la police nationale : "#cyberharcelement que faire ? Je décide de porter plainte contre cette personne qui me harcèle depuis des mois car je suis soi-disant responsable du suicide du chanteur de Linkin Park. Diffamation, homophobie, paranoïa j'ai 250 captures d'écran. STOP. @Gendarmerie @PoliceNationale", a-t-il écrit. 

Puis, répondant aux commentaires de certains internautes, Olympe a expliqué : "Cela fait un an que cela dure. On me souhaite la mort, on dit que je suis responsable d'un suicide d'une personne que je ne connais pas, on me juge physiquement et sur mon orientation sexuelle. Cela va cesser, je laisse la justice s'en charger."

Le chanteur, qui est actuellement en train de préparer son troisième album, devait rencontrer à ce sujet son avocat, le 9 juillet dernier.

 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !