Il avait été appelé à se retirer de la course au Sénat. Mais le candidat républicain Roy Moore a décidé de continuer sa campagne malgré les lourdes accusations qui pèsent sur lui.

Le candidat républicain au Sénat Roy Moore est sous le feu des projecteurs. Une nouvelle femme a accusé l'homme politique d'agression sexuelle. Alors que de nombreuses personnalités, y compris dans son propre camp, ont appelé à ce qu'il retire sa candidature, Roy Moore a décidé de poursuivre sa campagne.

Cet ancien magistrat républicain se présente pour le poste de sénateur dans l'Alabama, au sud des États-Unis. L'élection aura lieu le 12 décembre prochain. Ultra-conservateur, il est visé par le témoignage d'une femme dans le Washington Post jeudi dernier, affirmant avoir été victime d'attouchements sexuels en 1979. Des faits qui se seraient produits au domicile de Roy Moore. Elle n'avait que 14 ans.

Trois autres femmes avaient précédemment expliqué avoir eu des rendez-vous avec lui alors qu'elles avaient à peine 18 ans, mais il n'y aurait eu aucun contact sexuel.

Lundi, c'est Beverly Nelson, aujourd'hui âgée de 55 ans, mais 16 ans à l'époque, qui a affirmé en conférence de presse avoir été victime d'une agression sexuelle en janvier 1978. Roy Moore aurait tenté de la violer dans sa voiture, en la forçant à lui faire une fellation. Elle se serait débattue et aurait réussi à fuir. "Tu es une enfant. Je suis procureur du comté d'Etiwah. Si tu racontes ça à qui que ce soit, personne ne te croira", lui aurait-il dit. 

Le New Yorker affirme également que l'ancien magistrat avait été banni d'un centre commercial dans les années 1980 car il était trop insistait avec des adolescentes. Des faits connus des forces de l'ordre.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !