Lundi 26 décembre, un praticien spécialisé dans les massages a été condamné pour agression sexuelle sur une patiente par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Les faits remontent au 8 décembre, à Castanet-Tolosan. Un masseur utilisant la technique de la digitopuncture a été condamné, hier, pour agression sexuelle sur une patiente. Ce praticien âgé de 51 ans avait déjà été condamné par la justice pour des faits similaires.

Le tribunal correctionnel de Toulouse l'a jugé coupable d'avoir abusé sexuellement l'une de ses patientes lors d'une consultation de digitopuncture, le 8 décembre dernier à Castanet-Tolosan, près de Toulouse.

La patiente raconte que lors de cette séance, le masseur lui aurait passé la main sur son pubis tout en lui demandant si cela lui faisait du bien. Ensuite, l'homme aurait touché sa poitrine en passant sa main sous son gilet. Bouleversée, la victime s'est d'abord confiée à une amie, qui l'a convaincu d'aller porter plainte à la gendarmerie de Castanet. 

Placé en garde à vue, le praticien a reconnu les faits en évoquant un "moment d'égarement". 

Hier, le tribunal correctionnel de Toulouse l'a condamné à 12 mois de prison ferme sans maintien en détention, outre 5 années de suivi socio-judiciaire avec interdiction formelle d'exercer le métier de digitopuncteur. La victime a touché 1000 euros de dédommagement.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !