Il s'agirait de logisticiens de Médecins sans Frontières, d'après les révélations de la BBC. 

Ce jeudi 21 juin, la chaîne BBC, alertée par des lanceurs d'alertes anonymes, a révélé que plusieurs travailleurs humanitaires de Médecins sans Frontières auraient eu recours aux services de prostituées durant leurs missions en Afrique, en échange de médicaments. 

L'ONG, interrogée par l'AFP, dit prendre "au sérieux" ces accusations, qu'elle n'est toutefois pas en mesure de confirmer à l'heure actuelle. "Quiconque ayant des inquiétudes" est appelé à "signaler via les mécanismes de signalement confidentiel de MSF de manière à ce que nous puissions agir", a fait savoir l'organisation par communiqué, tout en insistant : "Nous ne tolérons pas les abus, le harcèlement et l'exploitation au sein de MSF". "Nous avons des mécanismes de signalement en place permettant de recueillir des plaintes, mais nous savons que nous devons faire plus pour nous assurer qu'ils sont connus, dignes de confiance et utilisés par les gens qui les utilisent", a également fait savoir Médecins sans Frontières. 

D'après la BBC, les accusations viseraient des logisticiens de MSF et non des infirmiers ou des médecins. Ces derniers seraient en poste au Liberia, au Kenya et en Afrique centrale. Ces travailleurs, plus âgés que les prostituées, auraient profité de leur pouvoir pour s'accorder les faveurs sexuelles de plusieurs jeunes femmes en échange de médicaments, notamment lors de l'épidémie d'Ebola au Liberia. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !