Selon une étude, la diffusion de la série controversée de Netflix "Thirteen Reasons Why" aurait entraîné une augmentation des recherches sur le suicide.

C'est une étude qui ne va pas faire retomber la polémique sur la série "Thirteen Reasons Why". Cette série diffusée sur Netflix aurait fait bondir le nombre de recherches sur le suicide sur internet. Des recherches sur l'acte en lui-même, mais également sur les façons d'y parvenir.

Ce feuilleton controversé raconte l'histoire d'une jeune fille qui décide de mettre fin à ses jours. Le rapport publié par le Journal of the American Medical Association, Internal Medicine, précise toutefois qu'il n'y a pas eu plus de suicides qu'avant la diffusion du programme, mais les recherches sur le sujet sur internet ont augmenté de 19%. Un chiffre préoccupant selon les scientifiques. Ces derniers demandent à la plateforme de vidéo en ligne de retirer la série.

"Il y a eu entre 900.000 et 1,5 million de recherches supplémentaires sur le suicide durant les 19 jours ayant suivi la diffusion de la série", explique l'un des auteurs de la série, Mark Dredze. Parmi les requêtes en augmentation : "comment se suicider" (+26%), "se suicider" (+18%), "comment mettre fin à ses jours" (+9%) ou "prévention du suicide" (+23%).

Leur étude s'est arrêtée le 18 avril dernier, date du suicide en prison de l'ancienne star du football américain Aaron Hernandez, le 19 avril. Un événement qui aurait pu fausser leurs données.

"Nos résultats confortent les pires craintes des critiques de cette série selon lesquels elle a peut-être inspiré un grand nombre de personnes avec des idées suicidaires à passer à l'acte en recherchant des informations sur comment procéder", poursuit le scientifique. Pourtant la série se veut justement un moyen de sensibiliser les jeunes sur cette question. Le compte Twitter du programme contient un lien vers 13reasonswhy.info, un site de prévention du suicide.

Dans un communiqué publié, Netflix s'est dit à l'écoute. "Nous avons toujours pensé que cette série susciterait davantage de discussions sur ce sujet difficile et cette intéressante étude quasi-expérimentale le confirme. Nous sommes intéressés par davantage de recherches sur le sujet et à utiliser tout ce que nous apprenons dans la préparation en cours de la seconde saison".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !