Deux Belges d'origine iranienne ont été interpellés. Ils sont suspectés d'avoir voulu commettre un attentat à Villepinte (seine-Saint-Denis) samedi 30 juin.   

La police belge a déjoué un projet d'attentat en région parisienne, qui aurait dû avoir lieu ce samedi 30 juin à Villepinte, en Seine-Saint-Denis, rapporte la chaîne VTM Nieuws. D'après le parquet fédéral belge, les deux suspects de nationalité belge et d'origine iranienne ont été interpellés dans leur voiture à Woluwe-Saint-Pierre, dans la banlieue de Bruxelles. 

À bord du véhicule, 500 grammes d'explosif TATP ainsi qu'un mécanisme de mise à feu ont été retrouvés, cachés dans une trousse de toilette. 

Les autorités belges rapportent que les deux individus projetaient de commettre un attentat lors d'un rassemblement des Moudjahidines du Peuple Iranien (MEK, un parti d'opposition iranien) le 30 juin à Villepinte, en région parisienne.

Plusieurs complices interpellés, dont un diplomate iranien 

Le parquet fédéral a annoncé l'ouverture d'une enquête pour terrorisme et l'inculpation des deux personnes, âgées de 33 et 38 ans, pour tentative d'assassinat terroriste et préparation d'une infraction terroriste. Dans le même temps, un complice présumé a été interpellé en France, ainsi que deux autres personnes arrêtées et placées en garde à vue à Levallois-Perret. 

BFMTV rapporte qu'un contact du couple a également été interpellé en Autriche. Il s'agirait d'un diplomate iranien basé en Autriche, également membre des services de renseignements iraniens, qui aurait fourni l'explosif au couple interpellé en Belgique.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !