"Le logeur de Daesh", relaxé par la justice le 14 février dernier, s'était illustré durant son procès en fanfaronnant devant la cour. Une attitude qu'il continue d'adopter, cette fois-ci sur les réseaux sociaux...

Jawad Bendaoud était devenu la risée de toute la France après s'être fait filmer par les caméras de BFMTV, en train de se justifier alors qu'il était arrêté par la police pour avoir hébergé les terroristes du 13 novembre 2015 dans son appartement. Finalement relaxé des chefs d'accusation de "recel de malfaiteurs terroristes" et "non-dénonciation de crime terroriste" le 14 février dernier, celui qui avait été surnommé "le logeur de Daesh" s'en donne désormais à coeur joie sur les réseaux sociaux.

D'après le site Konbini, Jawad Bendaoud publie ainsi régulièrement des photos sur Snapchat, où il peut se targuer de compter pas moins de 850.000 abonnés. Il y évoque son quotidien et ses "oinjs", comprendre ses joints de marijuana. "Je vous emmerde tous", "je suis une victime, foutez-moi la paix", affirme-t-il entre autres. 

Pendant tout son procès, Jawad Bendaoud était resté fidèle à sa réputation, celle d'un "petit gars" de quartier pris bien malgré lui dans une machine judiciaire qui l'accusait, à tort d'après sa défense, d'avoir logé en toute conscience des terroristes dans son appartement. Le jeune homme, déjà connu des services de police et de la justice pour des faits de trafic de drogue et d'autres magouilles dans des clubs de strip-tease, s'était livré à son cinéma habituel devant la cour, multipliant les invectives moqueuses et autres tirades improbables. Une attitude digne d'un one man show qui lui vaut de rencontrer désormais le succès sur les réseaux sociaux...

Relaxé, Jawad Bendaoud fanfaronne sur les réseaux sociaux

 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !