"Les musulmans se défendent contre ceux qui les attaquent", a notamment affirmé le seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre 2015 à Paris. 

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos djihadistes à l'origine des attaques meurtrières du 13 novembre 2015, à Paris et Saint-Denis, semble être sorti de son mutisme. Entendu de nouveau ce jeudi 28 juin par le juge d'instruction, le détenu, qui ne souhaite toujours pas d'avocat, s'est adressé spontanément au magistrat. 

"Mettez votre colère de côté et raisonnez quelques instants, vous ne subissez que les erreurs de vos dirigeants"

Déclarant s'en remettre à Allah, Salah Abdeslam s'est lancé dans une longue tirade pour justifier les attentats en France. Durant cette 7e audition, le djihadiste a tout d'abord interpellé Emmanuel Macron, dont "la soif de puissance et de renommée appelle à faire couler le sang des musulmans". 

"La sécurité ne régnera pas sur notre territoire tant que cela continuera", a prévenu Salah Abdeslam. "Nous ne vous attaquons pas parce que vous mangez du porc, vous buvez du vin ou vous écoutez de la musique, mais les musulmans se défendent contre ceux qui les attaquent", a déclaré pour finir Salah Abdeslam, avant d'être reconduit dans sa cellule. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !