Ce lundi, dans un entretien accordé à Ouest-France, le président du FC Nantes Waldemar Kita a répondu aux journalistes en les traitant de « paysans… qui manquaient d’ouverture d’esprit »...

La petite phrase, relayée ce lundi dans Ouest-France, n'est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux, provoquant la colère de certains agriculteurs. « Je vais être un peu dur avec vous, mais, parfois, vous êtes un peu paysans, c’est-à-dire que vous manquez d’ouverture d’esprit… », déclarait ainsi le président du FC Nantes Waldemar Kita, en répondant aux journalistes qui l'interrogeaient. 

« Paysans… manque d’ouverture d’esprit… », une comparaison qui n'a pas manqué d'enflammer les réseaux sociaux et d'indigner les agriculteurs. Alerté par Twitter, Mickaël Trichet, président de la FNSEA, (1er syndicat du monde agricole) en Loire-Atlantique, a ainsi décidé de répondre en personne au président du FCN, un club qu'il supporte depuis plusieurs décennies. « C’est un homme public, il faut qu’il fasse attention, "paysan", c’est une insulte pour nous. On n’aime pas ça. C’est très péjoratif. »

« En clair, les paysans sont des beaufs, des bouseux », a ajouté le président de la FNSEA. « Ça rabaisse notre profession de dire ça, s’insurge pour sa part Cédric, un agriculteur vendéen également fan du FCN. Je ne sais pas où il a voulu en venir en disant cela. »

« C’est une aberration de dire ça. Il se trompe. La majorité des exploitants agricoles sont ouverts aux nouvelles technologies. J’ai trois robots de traite depuis 2012, 20 % de mon électricité est produite par un tracker solaire (une installation de production d’énergie solaire) etc. et, moi, je suis sur Twitter ! Si tu n’es pas sur Twitter, tu as loupé ta vie non ? », renchérit Yoann, exploitant agricole à Petit-Auverné près de Châteaubriant, qui a exprimé sa colère sur Twitter dès qu'il a eu vent de la déclaration de Kita. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !