Alors que se tient aux assises le procès des agresseurs présumés de Yann Lorence, supporteur du PSG mort sous les coups en 2010, Romain Lafon, principal accusé, clame son innocence en assurant qu’«à aucun moment» il n’a «pas participé à ce lynchage».

 

Yann Lorence, 37 ans, était grièvement blessé suite à un affrontement entre supporters du club parisien, le 28 février 2010 aux abords du Parc des Princes. Après deux semaines dans le coma, il décédait. Invitée à témoigner, sa soeur décrit cet ancien supporter de la tribune Boulogne du Parc des Princes comme un homme “très attachant” et “jamais violent”. 

 

Des policiers affirment que le principal accusé, Romain Lafon, s’était notamment vanté d’avoir sauté à pieds joints sur la tête de la victime, allant même jusqu’à mimer la scène. Pour se défendre, l’accusé plaide une mauvaise interprétation de ses propos par les agents de police, assurant ne pas avoir assisté au “lynchage” de Yann Lorence. 

 

Si certains ont pu l’apercevoir sautillant peu après le drame, c’est tout simplement qu’il en avait déduit que la victime s’était fait piétiner. "Même en état d'ébriété, je sais qui je tape et quand je tape", poursuit-il, assurant que ce jour-là, il n'était "pas parti dans l'optique de (se) battre".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !